La lutte intégrée

Notre verger entoure notre maison et les traitements phytosanitaires sont notre tâche personnelle.  Il y a 20 ans, ayant des enfants et bébé, une réflexion est intervenue sur l’usage de tous ces produits parfois très agressifs pour la nature, pour le consommateur et bien sur pour nous-mêmes, nos enfants et notre lieu de vie.

La réponse nous l’avons trouvé dans la lutte intégrée. Ce nom un peu barbare désigne une protection de nos fruits qui est intégrée à la nature.

IMG_9897

Nous laissons faire la nature avant d’intervenir. Concrètement, nous allons favoriser les défenses naturelles pour protéger notre récolte. Nous attirons ou introduisons de bons insectes qui mangeront les mauvais, comme la coccinelle qui mange les pucerons. Pour certains autres insectes, par exemple les carpocapses, nous pratiquons la confusion sexuelle qui évitera une ponte massive de ces papillons dans nos Vergers.

 

 

Nous installons des nichoirs pour inciter les oiseaux à venir se nourrir des chenilles et autre, nous mettons des perchoirs pour permettre aux rapaces de chasser facilement les petits rongeurs, amateurs des racines des arbres.

 

IMG_9882

Nous avons aussi plantés des haies qui servent de refuge pour oiseaux et insectes. Nous recherchons le meilleur équilibre écologique au sein du Verger.

 

Et pour couronner le tout, nous installons chaque printemps une trentaine de ruches car les abeilles sont nos plus grandes alliées pour la fécondation.

 

 

Abeille au travail! Coccinelle au travail!